Clinicien avec un patient dans l’unité de soins post-anesthésiques

Patient

Pourquoi devriez-vous demander à être réchauffé

Le saviez-vous?

  • Icônes de dix personnes dont trois sont colorées. Seulement 30 % des patients sont réchauffés pendant la chirurgie²
  • Icônes de dix personnes dont cinq sont colorées. Plus de 50 % des patients chirurgicaux développent une hypothermie périopératoire³

L’hypothermie périopératoire est facilement évitable grâce au réchauffement actif.

Les patients chirurgicaux deviennent hypothermiques sous l’effet de l’anesthésie, et les couvertures en flanelle ne suffisent pas.

  • Icône or pour la température de référence de 37 °C

    Normothermie
    = état thermique idéal du corps

    Hypothermie clinique
    = température centrale du corps inférieure à 36 °C

  • Icône d’une personne avec des flèches pointant hors du corps avec 1,6 écrit à l’intérieur de l’icône du corps

    Les patients peuvent perdre jusqu’à 1,6 °C

    dans les 60 premières minutes d’anesthésie⁵

  • Icônes de trois corps indiquant une chute de température de redistribution

    L’anesthésie provoque une vasodilatation,
    ce qui permet au sang de circuler librement vers la périphérie plus froide.

    Lorsque le sang circule, il se refroidit puis retourne vers le cœur, ce qui cause une chute de la température centrale. On appelle ce phénomène la chute de température de redistribution⁶.


Les avantages du maintien d’une température centrale supérieure à 36 °C comprennent

  • Icône de bactéries sous une loupe

    Réduction des taux d’infection du champ opératoire⁴,,¹¹

  • Icône d’une dans un lit

    Augmentation du confort du patient⁴

     

  • Icône du rythme cardiaque

    Diminution des incidents cardiaques morbides⁴,¹⁰

  • Icône d’un sac de sang sur une tige à soluté

    Réduction de l’utilisation de produits sanguins⁴,

  • Icône d’un chronomètre

    Temps de récupération plus rapide, séjour plus court⁴,


La solution 3M

  • Système de surveillance de la température Bair Hugger(MC) 3M(MC)

    Surveiller la température centrale

    Il est important que la température de votre corps soit surveillée afin que votre professionnel de santé puisse réagir rapidement pour prévenir et éviter les complications.

    Le système de surveillance de la température Bair HuggerMC 3MMC offre une méthode précise, non effractive et continue permettant de mesurer facilement la température centrale tout au long du processus périopératoire.

  • Jeune femme préréchauffée avant une intervention chirurgicale à l’aide du système de normothermie Bair Hugger(MC) 3M(MC)

    Préchauffer avec un système de réchauffement à air pulsé

    L’hypothermie périopératoire est plus facile à éviter qu’à traiter.

    Réchauffement avant l’induction à l’aide du système de normothermie Bair HuggerMC 3MMC permet au patient d’accumuler de la chaleur en périphérie, ce qui peut aider à réduire la chute de température causée par la chute de la température de redistribution¹².

  • La couverture de réchauffement et le système Ranger(MC)

    Maintiennent la normothermie du patient

    Le système de normothermie Bair HuggerMC 3MMC comprend toute une gamme de couvertures et de chemises de réchauffement à air pulsé qui constituent une solution fiable et efficace pour le maintien de la normothermie à chaque étape du parcours chirurgical. 

    La perfusion de fluides froids peut réduire la température centrale⁴; réchauffer les fluides intraveineux à l’aide du réchauffeur de fluides, sang et soluté RangerMC 3MMC aide à prévenir cette chute.


Apprenez pourquoi vous devriez être réchauffé durant une intervention chirurgicale


Ressources

1. BRAUER, A. et coll. « Realities of perioperative hypothermia: time for action », document de consensus d'un groupe de travail constitué d'experts (décembre 2016), non publié.
2. TOROSSIAN, A., « Survey on intraoperative temperature management in Europe », European Journal of Anaesthesiology, vol. 24 (2007), pp. 668 à 675.
3. YOUNG, V. et M. Watson. « Prevention of Perioperative Hypothermia in Plastic Surgery », Aesthetic Surgery Journal, (2006), pp. 551 à 571.
4. SESSLER, D. I. et A. Kurz. « Mild Perioperative hypothermia », Anesthesiology News, (octobre 2008), pp. 17 à 28.
5. SESSLER, D. I. « Perioperative Heat Balance », Anesth., vol. 92 (2000), 578 à 596.
6. National Institute for Health and Clinical Excellence, « Inadvertent perioperative hypothermia: The management of inadvertent perioperative hypothermia in adults » [CG65], publié en avril 2008.
7. LENHARDT, R., E. Marker, V. Goll et coll., « Mild intraoperative hypothermia prolongs postanesthetic recovery », Anesthesiology, vol.  87 (1997), n° 6, pp. 1318 à 1323.
8. SCHMIED, H., A. Kurz, D.I. Sessler, S. Kozek et A. Reiter, « Mild hypothermia increases blood loss and transfusion requirements during total hip arthroplasty », Lancet, vol. 347, n° 8997 (1996), pp. 289 à 292.
9. KURZ, A., D. I. Sessler et R. Lenhardt. « Perioperative normothermia to reduce the incidence of surgical-wound infection and shorten hospitalization », N. Engl. J. Med., vol. 334 (1996), pp. 1209 à 1215.
10. FRANK, S. M. « Consequences of hypothermia », Current Anaesth & Critical Care, vol. 12 (2001), pp. 79 à 86.
11. MELLING, A. C., B. Ali, E. M. Scott et D. J. Leaper. « The effects of pre-operative warming on the incidence of wound infection after clean surgery: a randomised controlled trial », Lancet, vol. 358 (2001), pp. 882 à 886.
12. HORN, E. P., B. Bein et coll. « The effects of short time periods of pre-operative warming in the prevention of peri-operative hypothermia », Anaesthesia, vol. 67 (2012), pp. 612 à 617.

Autres Sites de 3M
Portail des partenaires
Suivez-nous
Les marques mentionnées ci-dessus sont des marques de commerce de 3M, utilisées sous licence au Canada.
Changement de lieu
Canada - English | Français